SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT MINEFOP-EPAB

Imprimer

minefop epabLe Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle qu’accompagnait une forte délégation de responsables des services centraux et déconcentrés du MINEFOP, a signé ce mercredi 23 novembre 2016 une importante convention de partenariat avec l’Ecole Pratique d’Agriculture de Binguela (EPAB). La cérémonie, riche en couleurs qui s’est déroulée au campus de l’EPAB a vu la participation des autorités administratives, traditionnelles et politiques du département de la Mefou et Akono.

Binguela, petite bourgade, située à 32 kilomètres de Yaoundé dans le département de la Mefou et Akono sur l’axe Yaoundé-Ngoumou a été le théâtre ce mercredi 23 novembre 2016 d’une importante cérémonie. Il s’agissait de la signature d’une convention de partenariat entre le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle représenté par le chef de ce département ministériel et l’Ecole Pratique d’Agriculture de Binguela représenté par son Directeur.

Trois temps forts ont rythmé cette journée historique. D’abord, l’accueil des invités. Il était 11h 00 quand Monsieur Zacharie PEREVET, Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle a été accueilli à l’Ecole Pratique d’Agriculture de Binguela par les autorités administratives du département de la Mefou et Akono. Après l’exécution de l’hymne national, les apprenants de l’EPAB ont exécuté avec brio et panache l’hymne des exploitants agricoles, qui a sonné comme une invite à l’insertion professionnelle au travers de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Il était 11h20 quand le deuxième temps fort de cette journée a démarré avec le mot de bienvenue de M. le Maire de la Commune de Mbankomo.

Ensuite, la parole est revenue à M. le directeur de l’EPAB qui a présenté l’institution qu’il dirige. De son allocution, l’on retient que l’EPAB a été créée en 1962 par le gouvernement camerounais sur un financement du Fonds Européen de Développement (FED). L’EPAB est basée à Binguela à 32 km de Yaoundé sur l’axe Yaoundé-Ngoumou. L’EPAB s’étend sur une superficie de 124 hectares extensibles. Depuis 2006, l’Etat camerounais, conscient de l’actualité des missions et du potentiel de cette structure dans le processus d’appui à la mie en œuvre d’une agriculture de seconde génération, soutient plus fortement sa restructuration organisationnelle et infrastructurelle.

Le Directeur de l’EPAB s’est appesanti sur les missions de l’EPAB à savoir : assurer la formation des acteurs du domaine agrosylvopastoral, veiller à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes par elle formés, accompagner la création et la gestion d’entreprises agrosylvopastorales et enfin assurer le transfert des technologies dans le domaine agrosylvopastoral. Les piliers stratégiques de l’EPAB sont constitués de 4 (quatre) dont : un Centre de Formation aux Métiers Agropastoraux (CFMA) ; un Centre de Formation aux Métiers du Bois (CFMB) ; un Centre d’Incubation et d’Assistance aux Entreprises Agrosylvicoles (CIAE) et une Ferme d’Application et de Production Agrosylvopastorale (FAPA).

Dans son allocution qui a suivi la signature de cette Convention de partenariat et qui constitue le troisième moment fort de cette journée, Monsieur le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle a précisé que ladite Convention résulte d’une « volonté d’associer les partenaires sociaux, les organisations professionnelles et les entreprises publiques et privées à la structura ration de notre offre de formation afin de mieux prendre en compte les besoins socioéconomiques de l’heure, notamment ceux du secteur agrosylvopastoral, véritable niche d’emplois dans notre pays ».

Il a précisé que cette Convention est relative à la définition des bases de collaboration entre l’EPAB et le MINEFOP dans le cadre du renforcement du dispositif de formation. Cette solidarité citoyenne englobe aussi le processus de certification des formations et la mise en œuvre d’une ingénierie de formation, apte à donner plus de lisibilité aux orientations politiques et gouvernementales, devrait s’appuyer sur les besoins exprimés par le milieu socioprofessionnel. Cette Convention de Partenariat a-t-il poursuivi se situe dans un contexte particulier car, elle est porteuse d’espoir pour un monde rural résolument engagé dans le processus de développement. Sa mise en œuvre a-t-il annoncé permettra à termes une soutenabilité véritable du processus d’industrialisation de secteur primaire notamment l’agriculture, l’élevage, la pêche et l’artisanat. Monsieur le Ministre s’est ensuite appesanti sur les domaines que couvre cette Convention à savoir :

  • L’entreprenariat agro-sylvo-pastoral en vue de la création de richesses et d’emplois ;
  • La promotion des plates-formes d’orientation, d’information, de sensibilisation et de valorisation de la formation professionnelle ;
  • L’évaluation et la certification ;
  • Le suivi-évaluation de la mise en œuvre des termes de cette Convention.

Monsieur le ministre a souhaité que la Convention de Partenariat signé à Binguela, contribuera à l’insertion à travers l’apprentissage, la promotion et la valorisation des métiers du secteur agro-sylvo-pastoral. Rappelant que le chef de l’Etat, Son Excellence Palu BIYA dans son adresse à la jeunesse du 10 février 2016, a engagé ses jeunes compatriotes à opérer une réelle révolution des mentalités au sujet de l’agriculture, Monsieur le Ministre a indiqué que le plaidoyer en faveur du rajeunissement et de la professionnalisation dans ce domaine d’activité est une affaire de tous.

La visite s’est poursuivie par un tour du propriétaire qui a conduit Monsieur le ministre et sa délégation dans les lieux stratégiques de l’EPAB à savoir les salles de cours, la salle multimédia, l’usine à bois, le Centre d’incubation où il s’est vu expliquer la stratégie d’incubation de l’école.

Urbain Claude NLATE

Vous êtes ici : Formation professionnelle SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT MINEFOP-EPAB