Carrefour des métiers et de la bourse de l’emploi : édition 2016

Imprimer

Décembre 2016, le mois de tous les espoirs pour la jeunesse camerounaise et le Cameroun.

Carrefour Métiers 2016Du 27 au 29 décembre 2016, le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle réunit à l’esplanade de l’hôtel de ville de Yaoundé, des jeunes en formation initiale ou récemment diplômés, des personnes en recherche d’un emploi, des personnes en recherche d’une nouvelle orientation professionnelle, des professionnels de l’emploi et des ressources humaines, des représentants des entreprises et des acteurs du développement économique, bref toutes les parties prenantes concernées par les questions liées à la promotion de l’emploi et au développement du capital humain. Ce, dans le cadre de la sixième édition du « Carrefour des métiers et de la bourse de l’emploi ». Tel est l’objet de la communication officielle de Monsieur Zacharie PEREVET, Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, ce samedi 24 décembre 2016, dans la salle de conférences de ce département ministériel, sise à la Rue CEPER, face aux femmes et aux hommes de médias.

Le Carrefour de Métiers et de la Bourse de l’Emploi a comme objectifs principaux la mise à la disposition des différents publics cibles une information fiable et actualisée ; la promotion des métiers pour susciter des vocations ; la naissance d’une culture de l’orientation professionnelle chez les populations cibles et des recrutements en direct pendant la durée de l’évènement.

L’édition de décembre 2016 revêt une connotation particulière car elle se tient au lendemain d’une part de l’inauguration, sous le Haut Patronage du Chef de l’Etat S.E. Paul Biya, des Centres de Formation Professionnelle d’Excellence à Sangmélima, Douala et Limbé par le premier Ministre, Chef du gouvernement Philémon Yang. Centres ultramodernes qui se posent déjà en hauts lieux de formation au service de l’acquisition des savoirs savants, des savoir-faire et des savoir-être pour une meilleure insertion professionnelle. Et d’autre part, de la tenue le 19 décembre dernier à Nkongsamba du Comité de pilotage du Projet de Construction, Réhabilitation et Equipements du Centre de Formation aux Métiers de Nkongsamba. Deux événements hautement porteurs d’espoir pour la jeunesse camerounais en particulier et le Cameroun en général. C’est pourquoi le MINEFOP saisit cette autre occasion pour souligner une fois de plus, la ferme volonté des Pouvoirs Publics de faire du capital humain, le levier de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035.

Décembre étant un mois de bilan, le MINEFOP aurait réussi à semer à travers ces diverses actions un brin d’espoir dans le cœur des jeunes camerounais.

Catherine Ferré

Vous êtes ici : Home